『川端の女たち』
原作・川端康成

Femmes de KAWABATA

川端康成は、敗戦後に「日本古来の悲しみの中に帰ってゆくばかりである」という決意のもとに作家活動を続け、日本人の心性であった「もののあはれ」の世界が、

歴史の必然によって近代的世界にとって代わるのならば、自身もその滅びてゆく世界に殉じるしかないと考えていた。

その川端が小説に描く女性像を中心に展開する劇作品。川端から見た女とは、何者か?

2020年 11月25, 26, 27日
会場:l’Espace Culturel Bertin Poirée

www.tenri-paris.com

料金 : 15 € / 12 € /  7€(会員)
予約 : Tél : 01 44 76 06 06 /resa@tenri-paris.com
御予約をお願い致します。お席に限りがございますので、
8時20分迄にお越しでない場合、御予約を無効とさせて頂きます。

出演
弘子、田中三恵、増喜優子、鞠和恵、輿水美幸、川岸紀惠、カーカム聖子、
光永真美子、三四郎、マダム・ワサビ、吉田まい子、マリ・スヴェラ、寺本一樹、
黒井治、岡田小夜里

 


演出、脚色、振り付け、動画編集:岡田小夜里
翻訳、字幕 : ヴァニナ・ルシアニ
演出補佐・井上弘子
音響: 加藤梨華
劇中動画制作:川岸紀惠、田村紀子、岡田生一郎、雨宮範雄

 


協力 : 曹洞宗聚林山興福寺、天理日仏文化協会
Association A Propos du JAPON 


あらすじ

Femmes de KAWABATA

千羽鶴

匂うような官能の幻想

亡き不倫相手の成長した息子と会い、愛した人の面影を宿すその青年に惹かれた太田夫人の愛と死を軸に、美しく妖艶な夫人を志野茶碗の精のように回想する菊治が、夫人の娘とも契る物語。
官能的な夫人の肉感に象徴される形見の志野茶碗の名器の感触と幻想から生まれる超現実な美的世界と、俗悪に堕した茶の湯の世界の生々しい人間関係が重なり合って描かれている。

« Femmes de KAWABATA »Trois pièces d’après l’œuvre de Yasunari Kawabata 2020

Femmes de KAWABATA

浅草紅団

美と醜が混在する風俗

姉を捨てた男への復讐のために、浅草の街をさまよう不良少年少女パフォーマンス集団「浅草紅団」首領の中性的美少女、弓子と浅草の裏社会に生きる人々の有様を綴る物語。関東大震災以降の都市の街並、浮浪者、乞食、娼婦、ポン引き、踊子、見世物小屋、エログロ・ナンセンスなどの美と醜が混在する風俗、新旧の現象が、世界恐慌から昭和恐慌の波が押し寄せる不穏な空気感を背景に、抒情的な目線で描かれている。

« Femmes de KAWABATA »Trois pièces d’après l’œuvre de Yasunari Kawabata 2020

Femmes de KAWABATA

雪国

定めない命の純粋

雪国を訪れた男が、温泉町でひたむきに生きる女たちの諸相、ゆらめき、定めない命の各瞬間の純粋を見つめる物語…愛し生きる女の情熱の美しく哀しい徒労が、男の虚無に研ぎ澄まされた鏡のような心理の抒情に映されながら、美的に抽出されて描かれている。


« Femmes de KAWABATA »
Trois pièces d’après l’œuvre de Yasunari Kawabata

kawabata

“Après la défaite de la Seconde Guerre mondiale,  Yasunari Kawabata a poursuivi sa carrière d’écrivain

avec le désir profond de revenir à la période mélancolique de l’ancien Japon.

Il pensait que si le monde du « Mono no Aware », quintessence de l’esprit japonais, remplaçait

le monde moderne, cours irrémédiable de l’histoire, il devrait mourir par sacrifice pour ce monde en péril.

Ce spectacle met en scène les différentes figures romanesques des femmes créées par Kawabata.”

A l’Espace Culturel Bertin Poirée
www.tenri-paris.com

Les 25, 26, 27 novembre 2020

Tarifs : 15 € / 12 € Adhérent 7€
Réservation : Tél : 01 44 76 06 06 / resa@tenri-paris.com
Réservation obligatoire, places limitées
Les places réservées seront libérées à partir de 20h20


Avec : Hiroko, Mié Tanaka, Yuko Masuki, Mari Kazué, Miyuki Koshimizu, Kié Kawagishi,
Seiko Kirkham, Mamiko Mitsunaga, Sanshiro, Madame Wasabi, Maiko Yoshida, Marie Sevela,
Kazuki Teramoto, Osamu Kuroi, Sayori Okada

Mise en scène, adaptation, chorégraphie, Montage vidéo : Sayori Okada

Traduction, sous-titrage: Vanina Lucian
Assistante mise en scène : Hiroko Inoué
Son: Lika Kato

Réalisation vidéo:Kié Kawagishi, Noriko Tamura, Seiichiro Okada, Hanyou Amemiya

Remerciement
Temple Jurinzan Koufuku
Association Culturelle Franco-Japonaise de TENRI
Association A Propos du JAPON


« Femmes de KAWABATA »Trois pièces d’après l’œuvre de Yasunari Kawabata 2020

Femmes de KAWABATA

1- Nuée d’oiseaux blancs

Une fantaisie sensuelle au parfum entêtant.

Cette histoire met en scène l’amour et la mort de Mme Ota, attirée par le fils de son amant décédé, car l’image de celui-ci l’obsédant… Souvenir inspiré de Mme Ota, belle et sensuelle comme la fée d’un bol à thé », que le fils du défunt, prénommé Kikuji, revit dans sa relation avec Fumiko, la propre fille de Mme Ota.
Au cœur du monde de la Voie du Thé, la peinture des relations humaines, tombées dans la vulgarité, se superpose à celle d’un univers à l’esthétique surréaliste, né de la sensation illusoire d’une identité symbolique entre un chef d’œuvre célèbre de bol à thé « Shino » et la chair de Mme Ota qui lui confère un parfum de sensualité.

« Femmes de KAWABATA »Trois pièces d’après l’œuvre de Yasunari Kawabata 2020

Femmes de KAWABATA

2- La troupe des Cramoisis d’Asakusa 

(Chronique d’Asakusa) 

Mœurs où se mêlent beauté et laideur.

A travers l’histoire de Yumiko, jeune fille androgyne, et le chef d’un groupe d’artistes de music-hall un peu voyous, appelée « La Troupe des cramoisis d’Asakusa», erre dans les rues d‘Asakusa pour se venger de l’homme qui a abandonné sa sœur  se déroule la peinture de la condition des personnes qui vivent dans les bas-fonds d’Asakusa. Dans le cadre de la Grande dépression mondiale, et de la vague de difficultés économiques de l’époque Shôwa, avec en arrière plan le tremblement de terre du Kantô, au cœur d’une atmosphère inquiétante, Kawabata décrit avec lyrisme les mœurs, mêlant beauté et laideur, des clochards, mendiants, prostituées, souteneurs, danseurs, monstres de foire, spectacles érotico-grotesques, spectacles de l’absurde, etc. et les phénomènes de l’ancien temps et du nouveau.

« Femmes de KAWABATA »Trois pièces d’après l’œuvre de Yasunari Kawabata 2020

Femmes de KAWABATA

3- Pays de neige

L’épure d’une existence éphémère et changeante.

C’est l’histoire d’un homme qui visite un pays où tombe la neige.Il observe les différents états des femmes qui vivent avec ferveur dans cette ville thermale, leurs oscillations, la pureté de chaque moment de leur existence éphémère. En projetant l’expression de la psychologie des émotions comme sur un miroir, rendu plus aigu par le nihilisme de l’homme.
L’histoire dépeint en extrayant l’essence de la beauté,  les efforts vains, tristes et beaux que fait une femme qui vit un amour passionné.